Offensive n°15

Offensive n°15, septembre 2007

Sommaire

– Produisez, consentez !
– Continuez la recherche scientifique ?
– CARtoons, le cauchemar automobile
– En manque de temps 12
– Mujeres creando. Un féminisme autonome en Bolivie
– FLB-ARB, histoire de la lutte armée en Bretagne
– Livres, Musique, Arts vivants, Cinéma

Dossier « Autonomie Démocratie Directe (commune, conseils, assemblées) »

Dans la déclaration de première page d’Offensive, l’OLS se déclare « assembléiste ». Que  veut-on suggérer par là ? L’assembléisme prône le rassemblement en assemblée générale pour la prise de décisions concernant une organisation de lutte (syndicat, collectif…) ou une communauté de vie (quartier…). Il nous paraît fondamental de nous interroger sur les assemblées et les possibles qu’elles ouvrent, et de tra­vailler à favoriser leur émergence – les luttes contre le CPE de 2006 les ont d’ailleurs mis en pratique. Une génération couramment présentée comme dépolitisée, non organisée par elle-même, a su con­struire une multitude de vastes ras­semblements apparemment horizontaux où l’on débattait et décidait de la suite à donner aux événements.

S’inscrivant contre les modèles hiérarchiques portés par les courants marxistes-léninistes, et tout simplement contre les rapports sociaux dominants, les assemblées nous interpellent dans la manière dont elles se mettent en place. En particulier dans le processus et le mouvement auxquels elles engagent ses participants. La réappropriation de la parole, l’opportunité de reprendre en main nos conditions d’existence et la transformation de notre rapport, tout cela contribue à construire des moments de libération individuelle et collective. Par ailleurs, le développement de formes assembléistes favorise l’autonomisation d’un mouvement ou d’une expérience si elle se dégage de l’emprise des professionnel-le-s de la politique.

À travers des exemples histori­ques et des expériences actuelles, ce dossier veut mettre en avant les possibilités de rupture qu’offrent les mouvements qui parviennent à s’appuyer sur des dynamiques de démocratie directe. On retrouve cette pratique de l’horizontalité et de l’autonomie dans le mouvement du communisme de conseil, si peu connu dans l’Hexagone, et dans l’idée de Commune comme forme d’auto-administration d’un territoire. Plus près de nous, des mouvements et structures « basistes » ont éclos sur le territoire espagnol, en Argentine et au Mexique, notamment. Dans ce dossier, nous abordons également les limites que pose l’organisation de la lutte ou de la vie sociale sous l’impulsion des assemblées.

– La commune, glissement progressif
– Les communistes de conseil
– Le mouvement des assemblées en Argentine
– Assemblées en Espagne des années 50 aux années 80
– Autonomies mexicaines
– Assembléistes !

→ Télécharger Offensive n°16 (format pdf) : Offensive15

Publicités
Cet article a été publié dans Numéros téléchargeables, Revue Offensive. Ajoutez ce permalien à vos favoris.